Jack Dupon est un quartet accidentel [accidenté ?] qui, tel une baffe au réveil [dans la gueule ?] tente de faire glisser son monde dans un voyage aventureux et dévissé comme peut l’être le déboulé d’une mob sans freins sur les coteaux d’un volcan en feu.

Des chants cartoonesques, des guitares névrotiques, des basses bondissantes et des batteries [délicatement ?] décomplexées, Jack Dupon transforme la scène en un théâtre de cris thérapeutiques, de poésie automatique et d’élucubrations calculées.

Le groupe balance avant tout du Rock, toujours en opposition, toujours en expérimentation, toujours en mouvement, rock déglingué se situant aux frontières du Prog, du Punk, du Zeuhl et du Noise, une mécanique d’avant-garde dont l’esprit dérangé l’empêcherait d’accepter quelque compromis que ce soit.

Jack Dupon est en dehors des formats.

Il bourlingue depuis dix ans, traîne ses idées [fixes ?] de rencontres en découvertes, il a garé sa «Jack-Mobile» aux quatre coins de l’Europe, posé ses amplis sur les scènes de l’est Américain et fait l’ouest à vélo.

Jack Dupon est aussi gentil, attentionné, courageux, travailleur, disponible, hâbleur, menteur, beau, élégant, fumiste, fumeur, rapide, coloré, jeune, vieux, coopératif, collectif, lent, constructif, destructeur, déménageur, sportif, dérangeant…

Gregory Pozzoli
Guitare/Vocals
Arnaud M'Doihoma
Basse/Vocals
Thomas Larsen
Batterie/Vocals
Philippe Prebet
Guitare/Vocals